Challenge: 30 jours de jeûne sec intermittent!

Bonjour à toutes et à tous,

Pour lancer mon blog, je me suis mise au défi de réussir un jeûne de 30 jours, en ne mangeant qu’un jour sur deux. Je précise que le jour sans alimentation sera sans eau également; c’est ce que l’on appelle “le jeûne sec”. J’aimerais partager cette aventure avec vous et vos avis/conseils sont les bienvenus!

D’où vient l’idée de ce challenge?

Souffrant d’inflammations intestinales chroniques et m’intéressant depuis un moment au jeûne et aux méthodes de naturopathie, j’ai conscience de ne pas être seule dans ce cas.

Je souhaite donc partager mon histoire, mon aventure qui, peut-être parlera à quelqu’un.

Dans quel but?

Photo de Ameer Basheer

Pour régénérer mon intestin poreux, renouveler ma flore intestinale ( =microbiote) , retrouver ma vitalité débordante et mon équilibre intérieur.

Perdre les quelques kilos superflus au passage ça sera du bonus 😉 et bien sûre renforcer mon système immunitaire afin d’être solide à travers les tempêtes pathologiques modernes!

Mon expérience dans le jeûne?

Photo de Jules Bss

Comme tous le monde, j’ai jeûné involontairement, à mon insu lorsque j’étais malade (gastro par exemple).

Les émotions négatives m’ont fait jeûner aussi; ressentir de la colère, de la tristesse me coupe l’envie de manger.

Depuis quelques mois je fais du jeûne intermittent; 2 repas par jour. Et là depuis environ 1 semaine je ne fais qu’un seul repas par jour. Cela s’est fait progressivement et j’aimerais à présent sauter une marche un peu plus haute :-).

Les difficultés auxquels je vais être confrontée: de la faim par moment, une baisse d’énergie, l’envie de dormir, des sautes d’humeurs, des troubles de la concentration, manger trop le jour de réalimentation etc…. Ces choses là sont normales et nous pouvons anticiper des solutions pour que cela ne soit pas trop inconfortable.

Ma stratégie

  • Du repos
  • Une activité physique
  • Cultiver les pensées positives
  • La méditation et les exercices de respiration
  • Partager des moments avec ses proches et créer des liens
  • Cuisiner des produits bio de qualité et des “alicaments” pour nourrir la flore intestinale.

 Il est très important d’être à l’écoute de ses besoins, de ses ressentis et de prendre soin de soi. Rien ne sert de vouloir aller trop vite dans les étapes et chacun est unique ne l’oubliez pas! Ce que j’applique à moi-même et qui fonctionne ou pas, ne veut pas dire que ça sera pareil pour vous. Je vous témoigne ma propre expérience, nous avons tous des réactions différentes et notre corps sait ce qui est bon pour nous.

Maintenant je passe à l’action! Chaque jour à compter de maintenant, j’exprimerais ici mes ressentis, les réactions possibles de mon corps, mes difficultés, mes astuces, comment je gère la phase d’alimentation etc.…

N’hésitez pas à laisser un commentaire, ce sera un encouragement bienvenu!

Partager l'article :
  •  
  •  
  •