30 jours de jeûne sec intermittent: THE BILAN

Le grand jour est arrivé! Aujourd’hui est le dernier jour de mon challenge lancé il y a un mois.

Rappelez-vous: 30 jours de jeûne sec intermittent. Autrement dit un jour de jeûne et un jour alimentaire en alternance pendant 1 mois.

Je vais faire le point sur différents domaines. Commençons par ce que l’on voit.

L’aspect physique et esthétique

Au niveau du poids

Photo de Alexander

Erreur que j’ai faite c’est de ne pas me peser au début de l’expérience. Je ne suis pas une adepte des balances car le chiffre n’est pas réellement significatif selon moi.

Je vais quand même essayé de vous dire ce qu’il en ait. Mon curseur de mesure sera donc mes vêtements.

Je ne pense pas avoir perdu de poids. J’ai perdu de la masse grasse et renforcer ma masse musculaire. Inconsciemment d’ailleurs! Si je devais donner un chiffre, je dirais que j’ai perdu 2 à 3 kg.

Le constat de ma peau

  • Quelques boutons sont apparus au niveau du visage. Ils étaient d’ailleurs douloureux et formaient une boule sous la peau. Le jeûne les a rapidement éliminer. C’est un des signes détox car la peau est un émonctoire d’élimination.
  • J’ai aussi la peau beaucoup plus sèche qu’avant. Et c’est même désagréable car ça fait presque mal! Je l’explique par le fait de ne pas boire et c’est donc un signe de déshydratation.

Les odeurs corporels

Photo de James Lee

Lors des jours de jeûne, le corps élimine des toxines à tout va!

C’est bien désagréable à vivre et à dire mais le corps dégageait une odeur d’acétones, d’acide.

L’haleine n’était pas toujours top malgré les nombreux brossage de dents.

La sphère buccale

  • J’ai eu la gencive enflammée à un moment donnée avec des saignements. C’est parti tout seul au bout de 2 jours.
  • La sensibilité que je ressentais au niveau d’une couronne s’est atténuée.

Le processus de digestion

Photo de Ava Sol

Dans l’ensemble c’est correct. Il y a eu diarrhée et constipation de manière alternée.

Présence de mucus dans les selles et des maux de ventre moins fréquents que d’habitude.

Mais grâce au jeûne ça ne durait pas très longtemps. A voir par la suite le retour à l’équilibre…

L’attaque du pollen

La période est chargée en pollen allergène et à présent peu de personnes passent au travers. J’ai la gorge qui gratte et le nez bouché. Les jours de jeûne mes symptômes étaient atténuées et donc c’était plus supportable.

L’aspect psychologique et psychique

La manifestation des humeurs

Photo de Henrikke Due

Elles étaient assez instables avec de l’irritabilité, de l’agacement et de l’impatience. Surtout dans ma phase de fatigue.

L’énergie en déclin

J’ai ressenti une grosse fatigue au milieu du mois. L’envie de dormir en pleine journée et j’ai eu besoin de réduire les efforts physiques.

Des émotions plus stables

Photo de Hamza Bounaim

C’était moins les montagnes russes :-D. Des réactions moins impulsives et donc plus agréables à vivre :-).

Un sommeil perturbé

J’ai fait beaucoup de rêves dont pas mal étaient plutôt des cauchemars avec de vieilles émotions douloureuses.

J’ai eu quelques jours d’insomnies à me coucher à 3/4h du matin en attendant le sommeil.

Les jours de jeûne je dormais plus voire même en journée. Je n’ai plus eu de sueurs nocturnes non plus.

Une concentration renouvelée

Je me sens plus centrée et attentive aux tâches que j’exécute.

Comment se sont passés mes jours d’alimentation?

Photo de Brooke Lark

Je faisais 2 repas par jour. Le midi et le soir.

En fin de matinée à jeûne, je prenais une infusion. Puis je prenais 1 jus de légumes (fait maison) comme première source alimentaire.

Mes aliments principaux étaient:

  • Les légumes crus ou cuits
  • Les protéines: viandes rouges et blanches, poissons, œufs
  • Du pain sans gluten: de temps en temps
  • La touche sucrée: un dessert fait maison avec peu de sucre la plupart du temps. (j’aime pas le goût trop sucrée Open-mouthed smile).

Bien entendu, je ne grignotais pas entre les repas et je mangeais des portions normales, sans me privée.

Photo de Kaizen nguy

Concernant les boissons, j’ai pris:

  • Eau filtrée, eau gazeuse (un peu)
  • Jus de légumes
  • Thé, tisanes
  • Un peu de jus de citron
  • De l’alcool: vin rouge et 2 à 3 fois un alcool plus fort qui ne m’a pas réussi du tout d’ailleurs Open-mouthed smile

J’ai quand même eu la sensation d’avoir trop mangé certains jours, au delà de mes besoins. Du coup la digestion a subi derrière.

Les difficultés de l’expérience

Photo de Brad barmore

La grosse étape se situait à partir du 12ème jour jusqu’au 17/18ème jour

Je dirais que c’est à partir de là que j’ai ressenti un gros coup de fatigue qui me demandait beaucoup de repos. Étant très active c’était difficile à accepter.

Mon humeur était à couper au couteau, mon moral en chute libre et j’avais un mal de dos terrible, surtout au niveau des cervicales.

Le second plus gros challenge pour moi était de ne pas boire du tout pendant 40h

La première semaine de jeûne, je prenais au moins 2 gorgées dans la journée car j’avais du mal à concevoir cette absence d’eau.

J’avais la bouche et la gorge sèches. Je n’avais plus de salive mais ce qui m’a rassuré c’est de continuer d’uriner. Cela signifie que le corps fonctionne toujours très bien et qu’il élimine ses déchets!

La troisième difficulté était de ressentir la faim

Certains soirs je ressentais la faim et surtout lorsque j’avais pas mal bouger pendant la journée.

Se coucher le ventre vide avec des gargouillis étaient assez pénibles par moment car cela m’empêchait de dormir.

“Je change les règles du jeûne”

Photo de Philip Mroz

Au 18ème jour, rappelez-vous, j’ai changé les règles de mon jeûne.

J’ai pris cette décision car j’étais épuisée depuis plusieurs jours et je n’arrivais pas à remonter mon énergie malgré le repos.

J’ai un peu pris peur de sombrer dans une profonde fatigue, que j’ai connu par le passé et dont on met beaucoup, beaucoup de temps à en sortir.

Ce ressenti m’a poussé à l’action. Du coup, j’avais instauré de pouvoir m’alimenter les jours de jeûne mais uniquement à base de fruits et légumes et toujours sur la base de 2 repas par jour.

Alors vous savez quoi?

Je n’ai pas appliqué cette nouvelle règle du tout!!

J’ai persévéré à jeûner à sec en me disant que j’avais un joker si j’en ressentais le besoin vital. Et me voilà arrivée au bout de l’aventure en ayant respecter parfaitement mon challenge Smile !

J’avoue que je suis contente de moi quand même! et surtout cela m’a appris d’être patiente, que le corps sait faire.

Mon activité physique

Photo de Dmitrii Vaccinium

J’ai maintenu une activité régulière et quotidienne. J’ai alterné avec du VTT dans la colline et de la marche à pieds. En moyenne 2h par jour.

Associer sport et nature est un parfait mariage de bien-être! Je recommande à 200%!

Et si c’était à refaire je changerais quoi? ( et ça sera à refaire Open-mouthed smile)

Photo de David Travis

J’éviterais certains aliments qui n’ont pas optimisé ma forme et qui ont donné du boulot à mon corps.

Notamment la viande rouge, l’alcool, les desserts (même peu sucrée), le pain.

Ma boîte à outil lors de mon jeûne intermittent

Photo de Jo Szczepanska
  • Des bains de soleil
  • Des siestes
  • Des jus de légumes fait à l’extracteur
  • Faire des choses que j’aime: cuisiner, lire, faire du sport
  • Me connecter à la nature

Les côtés pénibles de l’expérience

  • La fatigue
  • Écrire un article par jour: pas si facile que ça d’écrire chaque jour surtout quand tout va bien, il y a peu à dire! Open-mouthed smile c’est pour cela que j’ai partagé des sujets et des interrogations propres sur le jeûne. j’espère qu’ils vous ont plus Winking smile.
  • La baisse de moral, les humeurs électriques…
  • Les insomnies

Du coup mon avis général sur ce challenge?

Photo de Erlend Ekseth

Je suis contente de l’avoir fait à la lettre jusqu’au bout! J’ai tenu mon engagement et j’en suis ravie. Globalement je me sens mieux dans ma peau, je ressens un mieux-être, des pensées plus positives.

J’ai appris avec cette expérience que l’on peut facilement jeûner et même en faire son hygiène de vie. C’est très agréable de laisser des temps de repos à l’organisme.

Ce nettoyage que le corps a le temps de faire nous offre une énergie décuplée derrière! c’est génial de ressentir l’énergie revenir et surtout lorsqu’elle est de qualité et durable.

Comme quoi, l’alimentation est réellement un pilier essentiel de notre santé et qu’elle peut aussi être notre pire poison. Comprendre le mécanisme des lois naturelles et les respecter nous garantie une excellente et vive santé Smile.

Je fais quoi après le jeûne?

Photo de André Guerra

Je pense que je vais davantage m’octroyer des journées complètes de jeûne en semaine et de façon régulière.

Je vais continuer le jeûne intermittent 16/8 avec mes 2 repas par jour et j’irai à 1 repas les jours où je le sens.

Puis j’aimerais faire un jeûne sec de 3 jours par mois. A voir ! Je vais adapter le jeûne petit à petit en fonction de mon mode de vie et de ma passion sportive aussi Smile !

Voilà, je pense avoir dit tout ce que j’avais à dire!

Mon expérience vous parle t-elle? Avez-vous vécu des choses similaires voire totalement différentes? Partagez dans les commentaires ci-dessous Winking smile.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •