5 Habitudes saines pour renforcer son immunité

En ce moment nous entendons à répétition « les gestes barrières » à respecter, « le port du masque » obligatoire dans les lieux publics, le lavage des mains au gel « hydro-alcoolique » avant de rentrer dans un magasin. Vous êtes-vous déjà demandé ce que vous pouviez faire à votre niveau pour maintenir une bonne santé ? Et si vous faisiez partie des gens qui font le premier pas vers la prévention santé ? Vers une autonomie de votre vitalité ? Pour cela, il est nécessaire de renforcer son système immunitaire et de commencer à changer ses habitudes, son hygiène de vie. Vous êtes partant ?

Identifier ses mauvaises habitudes

Tobias Tullius

Bien entendu, la première chose à faire est de cibler quelles sont les habitudes que vous estimez « nocives » ou énergivores à votre bien-être. Allez ! je vous aide :

  • Café-clope le matin,
  • Grignoter la journée,
  • Manger trop sucrée (bonbons, confitures, gâteaux, glaces, sauces asiatiques…),
  • Manger des plats préparés principalement,
  • S’endormir avec son téléphone portable,
  • Regarder des émissions sans intérêts à la tv,
  • Faire trop souvent l’apéro,
  • S’autocritiquer, se juger en permanence,

Voilà un aperçu, à vous de jouer !

Écrivez les et numérotez-les de 1 à 5 par exemple sachant que 1 est l’habitude la plus « tenace, importante ».

Je vous lance le défi d’en changer une dans la semaine à venir et de la changer définitivement ! Ce qui serait génial c’est de la partager avec nous dans les commentaires ci-dessous !

Affirmer ses choix

Vladislav babienko

A présent que vous avez identifié les habitudes que vous voulez changer, on va s’intéresser à ce que vous désirez mettre en place. En face de votre liste, en parallèle, notez ce que vous désirez.

Par exemple :

Anciennes habitudesNouvelles actions
Faire trop souvent l’apéroLimiter le nombre d’apéritif
Grignoter la journée3 vraies repas par jour

Cela fait partie d’un premier travail sur vous-même. Bien entendu, les habitudes ne se changent pas du jour au lendemain. La première étape que vous effectuerez est de prendre conscience des actes répétitifs nocifs à votre bien-être.

Le principe est d’y aller step by step (pas à pas). Je vous conseille de commencer par une habitude qui sera facile à remplacer.

Combien de temps faut-il pour changer une habitude ?

On a tous tendance à avoir le chiffre de 21 jours en tête. Et pourtant ! Cette durée avait été relevée sur les patients du chirurgien américain Maxwell Maltz.  Il avait remarqué que les patients mettaient en moyenne 21 jours pour s’habituer aux changements physiques provoqués par des opérations. La science ne confirme pas ces chiffres !

Selon une étude publiée en 2009 dans l’European Journal of Social Psychology, il faudrait en moyenne 66 jours pour changer une habitude. Ça fait une sacré différence quand même !

En résumé, changer ses habitudes demande du temps et des efforts. D’où l’importance d’être clair et précis sur son/ses objectifs. Le starter de votre motivation est de comprendre pourquoi vous voulez changer d’habitude ?

Les clés pour renforcer son immunité

Maintenant que vous avez validé la démarche et êtes acteur de votre projet de remise en santé, voyons les autres étapes.

Important ! Si vous n’avez pas commencé par changer au moins 1 voire 2 de vos habitudes, ne passez pas à la suite. Il est primordial d’enclencher le processus de transformation avec cette étape. Sinon vous abandonnerez au premier obstacle et au premier effort.

1.     La loi de l’hormèse 

La loi de l’hormèse soumet notre organisme à un ou des stress ne dépassant pas la capacité adaptative du corps. Cette loi permet de renforcer entre autre nos défenses immunitaires en stimulant « notre zone de confort » à différents stress : le froid, le chaud, le jeûne, l’activité physique…

On va expérimenter pleinement la santé ! Nous avons tous les ressources en nous et notre corps est capable de s’adapter à l’inconfort sur des durées courtes et répétitives. Cette phrase est valable si vous avez un minimum de vitalité. Si votre corps est épuisé, il est nécessaire de lui donner en premier lieu du repos et lui permettre de se régénérer.

Vladimir Fedotov

L’objectif de l’hormèse  est de stimuler notre organisme le plus souvent possible afin qu’il s’adapte à toute situation, à l’imprévisible. C’est redonner la faculté au corps de s’adapter facilement à toute situation sans être déstabilisé.

 La santé se définit par cette adaptabilité et non par l’absence de maladie. La santé c’est l’interaction entre l’environnement et nous-même.

Pierre Dufraisse

La vidéo de Pierre Dufraisse explique parfaitement les principes de la Loi de l’Hormèse :

Il dit notamment qu’un des piliers pour progresser est  la discipline. C’est savoir ce que l’on veut, la vitalité que l’on souhaite acquérir. Pour cela, il est indispensable d’être respectueux de ses valeurs et de vivre en harmonie avec elles.

La loi de l’hormèse est une philosophie de vie. Faites l’expérience des bains froids par exemple et acceptez l’inconfort. C’est dans l’épreuve et l’inconfort que l’on trouve l’enseignement.

Pensez-vous que la santé est uniquement du confort ?

Les pratiques de l’hormèse

Guy Bianco

Ajoutez une ou plusieurs de ces pratiques dans votre vie de manière progressive et régulière et vous renforcerez votre immunité.

  • Les bains froids : nager en rivière l’hiver, se baigner dans un lac de montagne,
  • Les pics de chaleur : le sauna, le hammam
  • Jeûner : 1,2,3 jours voire plus.
  • Le sport : faire un sprint, porter des charges lourdes, monter des côtes à vélo…

2.     L’alimentation 

Elle est un incontournable dans votre hygiène de vie. Les aliments représentent votre essence pour fonctionner. Plus vous mangerez de la qualité et plus vous serez à l’écoute de votre satiété plus l’énergie sera abondante.

Jason Briscoe

Pour cela, il y a plusieurs choses que vous pouvez mettre en place. Commencez par intégrer une chose dans votre journée ou dans votre semaine et par la suite rajoutez-en.

  • Maintenir son transit ! C’est l’élément le plus important je dirais et je vous conseille de commencer par la ! Il est inutile de mettre du bon carburant si votre corps ne l’absorbe pas et ne l’assimile pas. Une mauvaise digestion et une « vidange » perturbées influence gravement l’immunité. Pour en savoir plus je vous invite à lire mon article sur Comment le microbiote influence notre système immunitaire : https://vitalitintestinale.fr/comment-le-microbiote-influence-notre-systeme-immunitaire/
  • Le jeûne renforce le système immunitaire. Il existe plusieurs approches ; le jeûne hydrique, le jeûne sec, le jeûne intermittent.  Pour plus d’informations consultez mon article sur les différents jeûnes : https://vitalitintestinale.fr/les-6-manieres-de-faire-du-jeune-intermittent/
  •  Les jus de légumes : Mettez dans un extracteur à jus environ 80% de légumes et 20% de fruits. Commencez par en boire un grand verre à la place du vin à l’apéritif par exemple. Riche en vitamines et minéraux, sans fibres donc facilement assimilable par les intestins, le jus de légumes nettoie et réhydrate vos cellules.
  •  Une cure de vitamines : soit dans les fruits et légumes (crus de préférence) soit sous forme de compléments alimentaires. Idéalement faites un bilan sanguin afin de pointer là où sont vos carences et/ou besoins. Misez sur la vitamine C et D pendant la période hivernale.
  •  Privilégier davantage les fruits et légumes.
  • Cuisiner ses repas à l’avance et les congeler.
  • Acheter bio de préférence,

3.     Nettoyer ses énergies polluées

André Hunter

Qu’est-ce que des énergies polluées ? La plupart sont créée par nous-même par des pensées négatives, des critiques envers soi-même et envers les autres, des jugements, de la colère, de la peur. Ces énergies s’encrassent également lorsque vous allez réagir à des situations stressantes. Plus vous êtes soumis à un stress permanent plus votre énergie va être impactée.

Votre cerveau est branché sur le mode « défense » et par conséquent il bloque les mécanismes du bien-être. Le corps et l’esprit sont reliés entre eux et les émotions ressentis touchent donc notre corps physique. Notre mal-être peut se transformer en plusieurs gênes physiques.

Par exemple, une douleur inexplicable aux hanches peut indiquer que nous sommes envahis par la peur ou des douleurs constantes au cou peuvent indiquer une incapacité à appréhender différentes perspectives.

Mettez en place une des habitudes ci-dessous :

  • La méditation va désencombrer le mental, faire le vide. Elle permet d’être plus posée et moins en réaction avec ses émotions et le monde extérieur.
  • Écrire un journal permet de libérer ses émotions, de « vider son sac ». L’écriture peut être un exutoire pour certains.
  •  Se faire accompagner par un thérapeute ou un coach est aussi un moyen de verbaliser vos pensées, vos croyances afin d’avoir un point de vue extérieur. C’est une excellente manière de travailler sur soi-même.
  • Jouer d’un instrument de musique permet de ressentir et expulser nos émotions en mélodie.  Le jeu de respiration, pour les instruments à vent notamment, est un véritable exercice de relaxation qui fait penser à la cohérence cardiaque.
  • Cultiver la gratitude quotidiennement envers ses proches, ses possessions matériels, sa famille, ses réussites personnelles et professionnelles, son corps…
  • Rire est bon pour la santé! Passez du temps avec des personnes bienveillantes.

4.     Le sport 

Vous vous en doutez déjà, l’activité physique régulière fait partie des incontournables pour maintenir sa santé. 

« La sédentarité tue sans bruit »

François Carré, écrivain du livre « Danger sédentarité : Vivre plus en bougeant plus ».

Selon les conclusions scientifiques, ne pas pratiquer d’exercice physique favorise le développement de nombreuses pathologies telles que l’obésité, le diabète, les maladies cardiovasculaires, les troubles musculo-squelettiques.

Chander

On ne vous demande pas de devenir marathonien ou un champion de karaté, ce qu’il faut retenir c’est d’intégrer dans votre hygiène de vie une activité physique régulière qui soit plaisante et qui devienne automatique. Vous pouvez même combiner plusieurs activités qui vont se compléter. Quelques exemples :

  • Pilate, Yoga, Qi Jong,
  • Course à pieds, VTT, vélo de route, randonnées,
  • Zumba, salsa, tango
  • rollers, badminton, volley,

5.     Prendre un moment pour soi

Michael Liao

Dans cette vie à 100 à l’heure, vous vous oubliez et vous faites souvent passer vos besoins après les autres. « Je n’ai pas le choix » ou « je n’ai pas le temps » ;  voilà ce que vous vous dites. Et pourtant, il n’y a que vous décidez de PRENDRE LE TEMPS. Ne serait-ce que 5 minutes pour commencer. Faire un petit pas est un bon début. Ce pas est symbolique car vous faites un pas vers vous-même, Vous vous respectez dans vos besoins. Écoutez vos envies, vos besoins du moment et programmez-les dans votre agenda ! Ainsi le rendez-vous avec vous-même est acté !

N’hésitez pas à vous lâcher dans vos envies en fonction du temps que vous vous êtes impartis bien sûr. Quelques inspirations :

  • Faire une manucure,
  • Se faire masser,
  • Lire un bouquin,
  • Regarder un bon film, un documentaire,
  • Une grasse matinée,
  • Ranger ses photos dans un album,
  • Trier sa boîte mail,

Pour conclure, votre santé est la somme de nombreuses habitudes quotidiennes. Chaque petite action pourrait avoir un effet papillon. Et vous, quelles sont vos « habitudes santé » ? Partagez-les en-dessous dans les commentaires 😉

Sources

Partager l'article :
  •  
  •  
  •