7 critères pour choisir vos probiotiques

 

Il existe tellement de variétés et de laboratoires qui en proposent, que faire le choix de probiotiques nous donnent le tournis! Si il existe un tel choix c’est qu’il doit y avoir des critères de qualités et des vertus thérapeutiques différentes que nous ignorons jusqu’au jour où l’on s’y intéresse! J’ai débroussaillé le terrain pour vous Smile ! Allons-y!

Les probiotiques : Définition et rôle

Selon la définition de l’OMS, les probiotiques sont des micro-organismes vivants (bactéries, levures), qui ingérés en quantité adéquates, produisent un bénéfice pour la santé de l’hôte (=nous-même).

Chez l’adulte on compte entre 500 à 1000 espèces de micro-organismes dans les intestins soit près de 100 000 milliards de bactéries : c’est ce que l’on appelle le microbiote (anciennement appelé flore intestinale).

L’une des façons de moduler le microbiote est de rajouter de nouvelles espèces microbiennes, des probiotiques.

Le but de l’administration d’un probiotique est de modifier le microbiote .Il faut quelques jours pour qu’il y ait une concentration suffisante au niveau du gros intestin.

On trouve les probiotiques sous la forme de compléments alimentaires ou d’aliments ayant subi une fermentation (yaourt, kéfir, miso…). Les probiotiques sont souvent associés à des prébiotiques et nous confondons souvent les deux d’ailleurs !

Les prébiotiques : la nourriture des bactéries intestinales

En effet, les prébiotiques sont communément connus comme un genre spécifique de fibres alimentaires stimulant le développement des bactéries bénéfiques dans l’intestin.

Dans l’intestin, les probiotiques ont besoin de fibres pour se développer. Ces fibres sont des substrats qui sélectionnent et stimulent la croissance d’un nombre restreint de souches bactériennes bénéfiques qui résident dans le côlon.

Les bifidobactéries et les lactobacilles sont les microorganismes du microbiote intestinal les plus fréquemment ciblés.

À l’issue d’études scientifiques, trois composants prébiotiques ont émergé : linuline (un polysaccharide naturellement présent dans de nombreuses plantes), les fructo-oligosaccharides (FOS : des oligosaccharides présents dans certains aliments ou produits industriels) et les galacto-oligosaccharides (GOS : un mélange de substances produites à partir du lactose).

Les prébiotiques constituent donc la nourriture des bactéries intestinales, ou plutôt leurs « friandises » : elles n’en ont pas besoin pour vivre, mais ils favorisent la croissance des bactéries et leur permettent d’exercer plus efficacement leurs fonctions bénéfiques sur la santé de l’hôte.

Ces fibres sont indigestes pour nos intestins et ils sont donc digérés par notre microbiote.

Leurs fonctions

Les prébiotiques sont intéressants pour rétablir une flore intestinale déséquilibrée qu’on appelle une dysbiose mais ils sont également recommandés pour certaines maladies intestinales comme la rectocolite-hémorragique et des maladies chroniques telles que le syndrome de l’intestin irritable.

Les critères

Le nombre de souches bactériennesUFC – Unités de formation de colonies-

Mika Baumeister

Choisir un probiotique composé de plusieurs souches et surtout ayant au moins 10 à 15 milliards de bactéries ! Plus il y en a mieux c’est !

Même si les probiotiques sont protégés et normalement résistant à l’acidité gastrique, tous n’arriveront pas vivant dans votre intestin.

LES ASSOCIATIONS DE SOUCHES

Michael Dziedzic

c’est là le point fort. De manière générale, on vous dira d’opter pour un mix de souches probiotiques plutôt qu’une seule et unique. Dans ce cas là, on considère les probiotiques comme préventifs aux infections.

Mais si vous recherchez un effet particulier il est préférable d’opter pour des souches spécifiques.

La durée de la cure

Ben White

Pour être efficace la cure doit durer en moyenne de 1 à 3 mois chez l’adulte et de 15 jours à 3 semaines chez les enfants.

A adapter selon la pathologie dont vous souffrez : inflammation intestinale, allergies chroniques ou encore pour accompagner une cure d’antibiotiques.

La composition

Pour les personnes allergiques ou intolérantes, renseignez-vous sur l’usine de fabrication et vérifiez bien les étiquettes: il est possible que les probiotiques soient fabriqués dans un laboratoire utilisant du gluten, des fruits à coque, du lactose, du poisson…

Pour les végétariens et les végétaliens, certains probiotiques peuvent contenir des cultures d’origines animales. Par exemple, le lait et ses dérivés sont souvent utilisés pour favoriser le développement de ces bactéries. Second point à prendre en compte est la composition de la capsule. Les gélules avec une enveloppe de gélatine ont du collagène d’origine animale. Choisir donc une capsule végétale !

Les personnes avec un intestin irrité (douleurs, diarrhées aiguës) éviteront les prébiotiques contenant de l’inuline ou des FOS qui risquent de provoquer plus de douleurs. La fibre d’acacia sera peut-être plus adaptée, voire pas de prébiotiques du tout.

Sous quelle forme

On pourrait penser que tous les probiotiques sont gastro-résistant, autrement dit qu’ils ne sont pas détruit par l’acide gastrique de notre estomac. Cela parait évident et pourtant…. !

Michal Parzuchowski

Il existe 3 formes:

  • En sachet
  • En comprimés
  • En gélules

Les probiotiques en sachet sont dénaturés car ils sont en contact avec l’hyperacidité gastrique, ce qui réduit leur efficacité.

Ils existent aussi sous forme de comprimés, c’est le procédé de fabrication qui les dénature. La préférence est donc sous la forme “gélule” ou “micro-capsule” qui protègent le mieux les bactéries vivantes.

La qualité des souches bactériennes

Afin de savoir quelles souches privilégiées, il est nécessaire de déterminer d’abord votre besoin santé : Pourquoi allez-vous prendre des probiotiques ? Les souches communiquées ci-dessous sont données à titre d’exemple parmi un large échantillon disponible. Je vous recommande de demander conseil à un professionnel de santé.

Georges Pagan

Les bactéries lactiques comptent parmi les principaux probiotiques. Leur nom générique vient du fait qu’elles produisent de l’acide lactique. Elles comprennent, notamment, les lactobacilles (bactéries du genre Lactobacillus), les bifidobactéries (bactéries du genre Bifidobacterium) et certains streptocoques (bactéries du genre Streptococcus).

Pour améliorer la digestion et le transit : B. Longum, L. Plantarum, L. Casei, B. Breve et B. Lactis, L. acidophilus… Lien pour voir des comparatifs de probiotiques https://www.optimyself.com/meilleurs-probiotiques-constipation/#avances .

Pour perdre du poids : le Lactobacillus gasseri et le Lactobacillus rhamnosus. Elles luttent contre la prise de poids en diminuant les graisses abdominales et corporelles.

Etude scientifique: une action des probiotiques chez la souris obèse

Des scientifiques ont testé différentes souches de probiotiques chez des souris obèses. Des effets protecteurs de certains probiotiques sur l’obésité ont été observés, tels qu’une réduction de la prise de poids et de l’accumulation des graisses. De plus, une amélioration de la résistance à l’insuline et de l’inflammation chronique, deux facteurs impliqués dans le développement du diabète de type 2, ont également été retrouvés (Source frm.org).

Pour renforcer le système immunitaire : L’utilisation de L. fermentum réduit les épisodes de rhinopharyngite et de bronchite hivernale chez les sportifs. (source alternative santé).

Pour accompagner une cure d’antibiotiques: ils sont parfois indispensables pour traiter une infection bactérienne. Cependant, ils peuvent agresser notre « microbiote » et entrainer des diarrhées. Les Lactobacillus GG sont les probiotiques les plus recommandés en cas de diarrhées consécutives à une prise d’antibiotiques.

Pour soulager des inflammations intestinales : colon irritable (colopathie fonctionnelle), l’hyperperméabilité intestinale, intolérances alimentaires… : Lactobacillus acidophilus AD031, Lactobacillus acidophilus SDC 2012,2013, Lactobacillus casei DG, Lactobacillus plantarum 299v y Bifidobacterium longum NCC3001

Pour les brûlures d’estomac (infection par hélicobacter pylori) : Lactobacillus johnsonii LA1 y Lactobacillus gasseri LL2716

Le Rapport qualité/prix

Enfin, il est possibilité d’acheter vos probiotiques à la pharmacie mais également directement à des laboratoires en ligne. Par exemple vous trouverez : Nutrixeal, Onatera, Lactibiane, La Royale etc… Sélectionnez celui qui vous correspond le mieux (allergies, prix, procédé de fabrication…).

La plupart d’entre eux coûtent entre 15 et 20 euros. Cela dépendra bien-sûr du nombre de capsules, de gélules ou de comprimés.

Il sera nécessaire de prendre en compte d’autres facteurs qui peuvent augmenter le prix du produit. Par exemple, la qualité de l’emballage et le fait d’utiliser des capsules végétariennes augmenteront le prix. De la même façon, les marques utilisant des souches exclusives, développées dans leurs propres laboratoires, vendent leurs suppléments à un prix plus élevé.

Les probiotiques vendus 2 en 1

De nombreuses marques incluent des prébiotiques dans leurs formules. Est-ce indispensable de coupler les 2 ?

Sachant que les prébiotiques développent la croissance des bactéries, il est en effet important d’en consommer pour qu’il y ait un impact sur les probiotiques.

Néanmoins, une alimentation équilibrée suffit largement à apporter les prébiotiques nécessaires.

Recommandations

  • Ne pas exposer les probiotiques à la chaleur.
  • Conserver les probiotiques au réfrigérateur (et non au congélateur!) ralentira le métabolisme de la bactérie et prolongera sa durée de vie.
  • Vérifier toujours la date limite d’utilisation.
  • Les prendre à jeun, à distance d’une boisson chaude qui serait susceptible de dénaturer les probiotiques.
  • Faire une cure suffisamment longue pour qu’elle soit efficace.
  • Attendre deux heures minimum entre la prise d’un antibiotique et celle du probiotique.
  • Commencer avec un probiotique contenant de 10 à 15 milliards d’UFC et augmenter progressivement la dose, car le fait de coloniser à nouveau votre intestin peut provoquer des ballonnements.

CONCLUSION

Nous avons tous un microbiote qui nous appartient bien et qui est unique ! on peut même le qualifier de signature car il nous permet de nous différencier de notre voisin. Il est donc difficile de généraliser les effets des probiotiques car certaines souches vont parfaitement convenir à un microbiote et pas à l’autre. Prendre des probiotiques est donc une démarche individuelle et personnalisée !

Cet article vous a été utile? n’hésitez pas à le partager autour de vous et à laissez un commentaire ci-dessous Winking smile

Sources :

Partager l'article :
  •  
  •  
  •