Comment avoir conscience de ses propres limites? Défi J22

Par moment, nous avons besoin de braver l’interdit, d’aller à l’encontre de notre notre nature et d’épuiser notre batterie jusqu’à la fin. Pourquoi faisons-nous ça? C’est une façon de connaître nos propres limites. En les dépassant ainsi, on se met en danger et l’on subit des conséquences qui peuvent être très grave (handicape, maladie, épuisement, dépression…). Et l’on peut même mettre en danger autrui. Alors comment prendre conscience de nos limites en respectant notre personne et les autres? Je vous donne quelques pistes ici:

Photo de: Sam Xu

 

Se connaître soi-même

Photo de: Aron Visuals

Cela peut paraître évident! eh bien posez-vous une minute et demandez-vous si vous vous connaissez si bien que ça finalement?

Tout d’abord, les expériences de la vie sont très formatrices et elles sont un des meilleurs moyens de découvrir qui nous sommes.

Puis, la famille ou vos proches peuvent être aussi un repère. Ils vous ont vu grandir pour certains et ils sont à vos côtés pour d’autres. Les personnes les plus proches de vous peuvent témoigner de votre personnalité et vos tendances. Cela peut être une aide dans votre quête.

Enfin se connaître c’est aussi s’accepter tel que l’on est. Evacuez les critiques méchantes et sans intérêts que votre famille a pu dire sur vous. Souvenez-vous des personnes qui vous ont aimé et qui vous aiment sincèrement et ce qu’elles peuvent dire de vous. Acceptez vous au passé et au présent.

Identifier ses besoins

Photo de: Alexis Fauvet

Il est important de prendre conscience de ses propres besoins quotidiens. Pour la plupart d’entre eux ils sont tellement habituels qu’on ne les voit pas.

Des exemples: Le nombre d’heures de sommeil, les heures de repas, fréquenter des amis régulièrement, la fréquence de sport…. Observez si vous êtes attirés par les écrans, les fonds sonores ou plutôt par le calme etc.…

Respecter son rythme

Photo de: Noor Younis

Souvent, on a envie d’aller plus vite que la musique. On a tellement de choses à faire, du moins on désire faire plein de choses mais les journées ne font que 24h!

Nous sommes dans une société de la hâte, à toujours courir après le temps. Le message dissimulé est de faire toujours plus, consommer toujours plus

Revenez à l’essentiel c’est à dire vous! Détournez le regard de l’extérieur et focalisez-le à l’intérieur. Réappropriez-vous, au mieux que vous pouvez, votre rythme naturel, le vôtre!

Bien entendu, nous devons nous adapter au monde extérieur (travail) mais nous pouvons adapter notre “routine bien-être” tout de même. A vous de trouver les réglages Winking smile.

Stimuler son système adaptatif
Photo de: Yann Allegre

Enfin, pour toucher du doigt ses limites il est nécessaire de sortir ponctuellement de sa zone de confort. Pour cela, il est indispensable d’y aller progressivement grâce au principe de l’hormèse.

Pour rappel, C’est un processus biologique où tout organisme vivant soumis à un stress ou à un élément toxique à faibles doses voit son fonctionnement amélioré. “ce qui ne dépasse pas votre capacité adaptative vous renforce” (Casasnovas).

Par exemple vous pouvez commencer par prendre des douches froides un jour sur deux. Vous pouvez enlevez un pull ou votre doudoune lors d’une promenade à pied. Vous pouvez courir 10 minutes le dimanche si vous êtes débutant en course à pieds etc.…

 

Pour finir, il n’est pas utile de passer par l’étape souffrance pour connaître ses propres limites. Nous pouvons nous apprivoiser et avancer pas à pas avec bienveillance. Le fait de s’aventurer sur des terrains inconnus est toujours inconfortable au début mais vous y prendrez goût. Avoir conscience de ses limites et les challenger vous rendra plus fort! Connaissez-vous vos limites et désirez-vous les élever? Laissez-moi un commentaire ci-dessous Winking smile.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •