“Ce qui ne me tue pas me rend plus fort”. Défi J2

Vous avez toutes et tous traverser des moments difficiles dans votre vie. Avec le recul, vous voyez bien que vous avez changé depuis. Vous avez évolué et vous voyez la vie d’une manière différente. Nos épreuves nous façonnent et nous renforcent. C’est comme si nous fabriquions des anticorps pour affronter ou plutôt accueillir les moments futurs avec plus de sagesse et de sérénité. Vous pouvez avoir la connaissance, la conscience et le courage mais ce n’est pas pour autant que le chemin est plat, lisse et tracé. C’est avec vous que je partage mon chemin de jeûne intermittent en ce moment.

Parlons de mon deuxième jour qui correspond au jeûne sec!

Idée reçu: “Si tu ne bois pas tu vas complétement te déshydrater!”. Je vous rassure je ne suis pas devenue un fruit sec! Open-mouthed smile Le fait de ne pas boire sur une courte période n’est pas dangereux, votre corps sait quoi faire! Bien entendu, la prudence est de mise car chacun est unique et nous n’avons pas le même historique et patrimoine santé.

Mon débrief du jour: Je n’’ai pas ressenti de difficultés particulières sur la première partie de la journée ayant l’habitude de sauter le petit-déjeuner et le déjeuner depuis quelques temps. J’ai ressenti de la soif en fin d’après-midi. Ce n’est pas agréable car j’avais la bouche pâteuse et je sollicitais ma salive pour déglutir correctement. Coup de fatigue et petits maux de tête. La faim a commencé à gronder vers 20h. Gros cap à passer pour moi! le repas du soir est THE repas de la journée dans mes habitudes de vie. C’est le moment où je me pose, je partage ma journée avec mon conjoint, là où je me détends… enfin bref! j’ai donc fuit la cuisine et j’ai pris un bain chaud pour me détendre Smile. J’ai bu deux verres d’eau pour calmer ma migraine. Eh oui je me suis écoutée! j’appréhendais beaucoup ma nuit, j’avais peur que la faim ou ma migraine m’empêchent de dormir. Eh bien non! cela a juste décalé mon heure de coucher à plus tard que d’habitude.

Clé n°2 = Etre à l’écoute de ses sensations. Il est très important d’être à votre écoute et de vous respecter. Les maux de tête que j’ai ressenti font partis du processus de nettoyage du corps. C’est inconfortable je vous l’accorde mais patience ça passe! Concernant la soif, il n’est pas question de se torturer ni de boire 3 litres. Tous est question d’équilibre et de modération.

Le mot positif du jour: ECOUTE! Ecouter les oiseaux et le silence en vous-même…

L’info santé: Connaissez-vous la loi de l’hormèse?  c’est un processus biologique où tout organisme vivant soumis à un stress ou un élément toxique à faibles doses voit son fonctionnement amélioré. “Ce qui ne dépasse pas votre capacité adaptative vous renforce” (Casasnovas). Un jeûne limité dans le temps ou périodique permet du repos de votre système digestif.Ce temps est un vrai cadeau que vous vous faites. Votre corps va concentrer son énergie sur de vieux dossiers poussiéreux, faire les fonds de placard, dégivrer votre congélo etc.…. et c’est lui-même qui choisira la priorité!

Pour conclure, une journée de jeûne n’est pas facile car il est nécessaire d’apprendre à s’écouter et d’effectuer vos propres réglages pas à pas. C’est stimulant de voir que l’on peut dépasser ses propres limites tout en respectant sa capacité adaptative (Hormèse).

Photo de: Daniele Franchi

Partager l'article :
  •  
  •  
  •