L’étape difficile du jeûne intermittent. Défi J16

Voilà 16 jours que je mange un jour sur deux et je dirais que c’est là le moment clé de l’aventure. C’est la fameuse traversée du désert! L’enthousiasme du début est retombée et ma motivation est mise à rude épreuve.

Est-ce que je continue où j’arrête tout?

Je deviens impatiente d’en finir. Pourquoi? Tout simplement parce que les effets inconfortables que je ressens à présent sont plus difficiles à surmonter que les précédents.

 

De nouveaux symptômes

Photo de: Sophie Dale

Grosse fatigue à tout les niveaux: physique, psychique, mental… elle se traduit par le ressenti d’être vite saturée d’informations et de discussions inutiles et pesantes. J’ai envie d’aller à l’essentiel car c’est comme si ça me coûtait en énergie.

  • Douleur aux cervicales persistante
  • Gorge sèche: les journées sont de plus en plus chaudes et il y a beaucoup de pollen dans l’air. J’ajoute le fait de ne pas boire les jours de jeûne, ma gorge est très sèche et gratte!
  • Irritabilité: elle va avec la fatigue. J’ai moins de patience et le moral baisse.
  • Peau très sèche: signe de déshydratation.

Passer le cap!

Photo de: Doran Erickson

La première chose à faire selon moi est d’accepter la situation. Jeûner n’est pas toujours une partie de plaisir. C’est une marche un peu plus haute à monter.

Vous pouvez regarder derrière vous le chemin déjà parcouru. Vous pouvez enfin vous poser la question: Je continue? Bien entendu que vous continuez! Smile  C’est un passage transitoire! Donc vous l’avez compris, Je décide d’accepter et de patienter. Pour cela, mes solutions sont:

  • S’écouter: c’est primordiale! De quoi ai-je envie? De quoi ai-je besoin? Comment apaiser ma douleur?
  • Dormir dès que j’en ressens le besoin
  • Faire des efforts physiques en fonction de mes capacités actuelles
  • Continuer à promener dans la nature pour me ressourcer
  • Continuer les bains de soleil
  • Boire une gorgée d’eau pour rincer ma bouche les jours de jeûne
  • Etre bienveillante envers moi-même et stopper les pensées limitantes
  • Poursuivre le suivi médical du dos

 

Focaliser sur des choses qui font du bien

Une des meilleurs clés est de concentrer son attention sur toutes les petites choses qui nous font du bien.Pour ce qui me concerne, j’adore cuisiner et je profite pour faire des recettes que je n’ai jamais faites. Par exemple des barres de céréales salées et sucrées Open-mouthed smile. Bien entendu je les mets sous-vide et je les congèle! Pas le temps de tout manger…

Barres cereales
Barres de céréales maison
barre sous vides

                                    

Pour conclure, je grimpe actuellement une montée éreintante et j’ai besoin de reprendre mon souffle! Je continue et adapte mon rythme! Acceptation et patience vont être mes 2 mots-clés du jour. Quelles sont les choses que vous aimez faire lorsque votre moral est en baisse? Partagez dans les commentaires Winking smile

Partager l'article :
  •  
  •  
  •