Pas à pas: comment je vis mon jeûne intermittent Défi J9

Deuxième semaine de jeûne intermittent

Pour rappel, je mange un jour sur deux. J’ai mis en place des “critères de mesures” qui permettront de voir les effets du jeûne sur moi.

Type de journée: Reprise alimentaire.

Nombre de repas pris: 2 (midi et soir).

Les critères de mesure

Photo de Jesse Orrico

Sommeil: Très bien. D’une seule traite!

Transit: Perturbée. Je soupçonne le jus de légumes avec du radis noir d’être coupable Open-mouthed smile. Accélération puissance 10 de la digestion!

Faim: J’ai commencé à ressentir des gargouillements vers 10h mais la faim est passé et j’ai pu attendre jusque 13h pour manger mon premier repas.

Humeur: De bonne humeur, je me sens plus calme et détendue lorsque je prépare les repas. Je ne ressens pas cette tension d’impatience que j’avais lorsque j’avais les crocs Open-mouthed smile. Je prends le temps d’interroger mes envies réelles et ce qui me ferait plaisir de manger. Je prends plaisir à cuisiner.

Poids/ changement d’apparence: Difficile d’être objective car je me vois tous les jours Smile et je ne suis pas du genre à me peser non plus. Mon curseur pour savoir si j’ai pris ou perdu du poids sont mes vêtements! Depuis 9 jours à présent, j’ai l’impression d’avoir un peu “dégonflé”, notamment du ventre (meilleur transit) mais je ne pense pas avoir perdu de poids.

Peau/Cheveux/ongles: Mes ongles et mes cheveux se sont renforcés Smile. Ma peau est globalement superbe mais il apparait de temps en temps un ou deux boutons rouges et douloureux. D’après moi, c’est un signe de détoxification.

Bouche/dents: Manger de l’ail donne soif et fait saliver davantage! j’en ai mangé en salade, je n’ai pas arrêté de boire de la journée! Autre chose aussi, dès que je mange des produits sucrés ou que je bois de l’alcool, ma flore buccale se modifie. Je ressens une sensibilité au niveau des gencives et comme un engorgement au niveau de ma couronne dentaire. Ce sont mes impressions!

Concentration/Mémoire: Depuis le début de l’aventure, ma concentration s’est améliorée car j’arrive à maintenir mon attention plus longtemps sur certaines tâches. Cependant, je constate qu’elle diminue en fin de journée, comme la plupart des gens vous allez me dire.

39 heures de jeûne

Photo de Chuttersnap

Lorsque j’arrive à 39h de jeûne environ, sachant que mon premier repas se fait vers 13h un jour sur deux, je remarque que ma concentration faiblit.

Je ressens un changement d’énergie dans mon corps. En cherchant pourquoi, j’ai peut-être un début de réponse: Au delà de 32 heures de jeûne, le corps utilise les corps cétoniques pour produire du carburant (= métabolisation des graisses) et non plus le glucose.

La Néoglucogenèse

En d’autres termes, entre 16 et 32 heures de jeûne la néoglucogenèse augmente (= synthèse de glucose à partir des protéines et des graisses) pour se stabiliser avec la fin des réserves de glycogène (= sucres stockés dans le foie et les muscles).

Le niveau d’insuline commence à diminuer, et c’est à partir de là que le corps utilise l’autre carburant pour maintenir la glycémie stable. Il est encore possible de développer mais je m’arrête là Winking smile. Le schéma ci-dessous sera peut-être plus parlant:

Le jeûne dans la santé et pendant la maladie - Revue Médicale Suisse

Comment je me sens globalement? Bien Smile  je me sens plus calme et je ressens de la joie spontanée!

Si je devais donné un conseil aujourd’hui: Soyez patient avec vous-même. Ce n’est pas parce que vous ne voyez pas de résultats dans vos actions actuelles qu’elles ne sont pas efficaces ou qu’elles ne sont pas bonnes. Patience! “Tout vient à point à qui sait attendre”.

Source: Livre “Le pouvoir du jeûne” de Kentish et Wikipédia.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •