“Que ton aliment soit ta seule médecine”. Défi J1

” Que ton aliment soit ta seule médecine”.

Cette célèbre phrase du médecin grec Hippocrate est incontournable. Vous l’avez tous déjà entendu au moins une fois dans votre vie. On ne mesure pas l’importance de l’alimentation et je dirais plutôt de la q-u-a-l-i-t-é de celle-ci.

Les aliments que vous donnez à votre corps chaque jour a un impact global sur votre santé. C’est du carburant et comme une voiture vous avez des filtres, appelés les émonctoires, qui s’encrassent.

De temps en temps ces filtres n’arrivent plus à s’auto-nettoyer et c’est là que les inflammations apparaissent. D’où la nécessité d’aider à ce nettoyage notamment par le jeûne mais pas que….

Les légumes

Saviez-vous que les fruits et légumes nettoient le corps?

C’est pas pour rien que vous voyez régulièrement des cures détox et qui sont toutes quasiment à base de fruits et légumes! Il existe même des personnes qui ont pratiqué tellement de détox et/ou régimes amaigrissants qu’elles associent les fruits et les légumes à un châtiment, une punition pour leur corps. Quel dommage!

Bon venons à l’essentiel, je pense que vous avez envie de savoir comment s’est passé mon jour de démarrage.

Idée reçu: manger plus

Photo de randy Tarampi

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, je ne me suis pas “gavée” de nourriture parce que le lendemain je ne mangerais pas. ERREUR!

C’est le moment de lâcher votre mental et d’être bienveillant et à l’écoute de votre corps! Je me suis nourrie normalement. J’ai mangé léger le midi et un bon repas le soir; dont un bon jus de légumes verts (ci-dessus la photo).

Comme je vous l’avais précisé précédemment, je mangeais un repas par jour depuis une semaine environ. Ce n’était pas une règle en soi et il n’y avait pas d’interdit non plus. Je savais que si je ressentais le besoin de manger je le faisais c’est tout.

Mon débrief du jour

Photo de Aaron burden

Pour cette nouvelle étape de jeûne, je ne m’impose pas le rythme de manger une fois par jour lors de ma reprise alimentaire. Je fais comme je le sens.

Je le répète il n’y a pas de règle!! Ce n’est pas un régime, ce n’est pas un concours, ce n’est pas une course, ce n’est pas un dogme du “il faut que”, c’est une…c’est MON…et peut-être VOTRE expérience!!

Tous les petits pas que vous faites dans le sens de la santé, de la bienveillance et du soin envers votre corps est un magnifique cadeau! vous renforcez votre relation intime, votre relation à vous-même.

Clé n°1: Le plaisir des sens!

Photo de Ruslan

Si vous aimez cuisiner alors foncez et éclatez-vous! Moi j’adore!

Si ce n’est pas votre truc, pas de panique, il est très facile de trouver des recettes simples, saines et rapides. Aussi non, mettez votre conjoint ou conjointe, votre coloc, votre chien au fourneau! Smile

Prenez du plaisir à cuisiner; mettez de la couleur dans votre assiette et exprimez votre créativité. Il est important de se faire plaisir. Et cela passe par plusieurs choses selon moi:

  • Le plaisir des yeux. Soignez la présentation de votre plat afin qu’il vous donne envie juste en le regardant. Et cela aussi permet de se poser un instant et de contempler votre chef d’œuvre. J’ai adoré prendre la photo du jus de légumes verts! J’avais l’impression d’avoir un cocktail et d’être sur une plage de sable blanc dans les îles! Mon imagination va loin n’est-ce pas? Smile Profitez de l’instant présent, partagez-le si vous le pouvez. Vous verrez que vous prendrez le temps de manger et d’apprécier votre repas sans que ce soit de la gloutonnerie!
  • L’odorat et l’Ouïe. Savourez les odeurs de cuisson tel que l’oignon ou l’ail. Écoutez le crépitement dans la poêle. C’est une merveille! Humez le parfum du plat au four qui embaume votre maison. Huuumm! Ce parfum vous nourrit déjà! où vous fait aussi déjà saliver!
  • Le toucher. Vous allez me dire que dans notre culture on ne mange pas avec les doigts. Et vous avez raison. Mangez avec vos doigts si ça vous plait! je pensais davantage au toucher dans la préparation de votre repas. Masser la viande, éplucher les légumes etc…
  • Le goût. Ah enfin on y vient!! le goût c’est ce qu’on recherche le plus. Nous avons tous un palais différent selon nos habitudes de consommation. Si vous avez l’habitude de manger sucrée, de manger des plats industriels très salés (et sucrée aussi!), de manger du fromage etc.. C’est là que nous ressentons beaucoup de plaisir. Si je peux me permettre un conseil, c’est peut-être l’occasion d’essayer de nouvelles saveurs et de modifier certaines de nos habitudes. Par ex pour ma part, je salai beaucoup mes plats et j’ai d’abord changé de sel pour un sel non raffiné. Il était fort donc j’en mettais moins et petit à petit j’ai réduit.

Le mot positif du jour: RIRE! Vous saviez que c’est bon pour la santé? C’est le ton de ma journée. Rire et relativiser! A assaisonner sans modération 😀

L’info santé: La flore intestinale

Photo de CDC

Notre flore intestinale est constituée d’environ 2 kg de bactéries!!

Autant en prendre soin car si c’est la guerre entre elles imaginez les dégâts!? Qu’est-ce qui dégrade la relation de nos bactéries? Un indice…. la malbouffe!

Pour conclure, être dans une démarche de soin envers vous-même c’est une chose mais tant le faire bien jusqu’au bout. Acheter des plats industriels ou manger des pâtes n’est sûrement pas la meilleure médecine que vous pouvez vous offrir.

Cela ne veut pas dire que vous n’avez pas le droit d’en manger. Je le répète: il n’y a pas d’interdits! Vous pouvez cependant favoriser et augmenter votre consommation de fruits et légumes; riches en vitamines, en fibres, en oligo-éléments etc…  Si vous ne connaissez pas les jus de légumes et que vous aimeriez en savoir plus, laissez-moi un commentaire ci-dessous!

Partager l'article :
  •  
  •  
  •